Le projet associatif

Le projet associatif

Les finalités associatives

L’écriture d’un nouveau projet social est toujours une étape aussi passionnante que mobilisatrice.

C’est le moment ou l’association se projette dans l’avenir avec deux ambitions : celle de réaliser un « projet-vision » (qui déterminera les orientations pour les 4 années à venir, compte tenu des finalités de l’association, des besoins et demandes des habitants  du territoire et de l’évaluation du précédent projet) et un « projet programme ou plan d’action pluriannuel » pour concrétiser ses orientations.

La première ambition est portée par le Conseil d’Administration, la seconde par l’équipe salariée et bénévole accompagnée de plusieurs partenaires.

Ces deux ambitions composent le projet social.

Les grands axes

L’association a fait le choix de définir 3 axes prioritaires autour desquels le projet va s’articuler.

Ces axes découlent d’une longue phase de diagnostic participatif et de regards croisés entre les habitants et les professionnels partenaires.

LES LEVIERS D’UN PROJET

C’est autour de ces axes et de leur sens que le projet prendra appui.

 

POUVOIR D’AGIR :

Il concrétise l’engagement et les capacités d’initiatives des habitants (tout âge confondu).

ACCUEIL & LIEN SOCIAL :

Levier capital du projet, il permet l’expression des solidarités et de  l’égalité pour tous

OUVERTURE :

Il s’agit ici de repenser l’action quotidienne  et d’offrir une multiplicité de réponses adaptées aux besoins et demandes émergentes

Lors de tout ces temps d’échanges avec les habitants du quartier, les partenaires, les administrateurs et les salariés, plusieurs éléments ont marqué notre attention.

Ils reflètent des demandes, des besoins, une tendance ou des envies .

Le projet 2020-2023 les prend en compte

Parmi ces éléments, on trouve :

  • L’importance du lien entre les habitants et la proximité du centre social, c’est pourquoi nous voulons que le centre social permette de mieux vivre dans son quartier
  • Parce que nous sommes soucieux d’accompagner les personnes dans leur parcours mais aussi d’éveiller à la fois la curiosité et les découvertes, nous avons voulu que le centre social soit un lieu pour grandir
  • Parce que « aller vers les autres », les faire venir et permette que les projets individuels et les coopérations se croisent, nous avons souhaité un centre social comme un espace d’initiatives et de projets.
  • Etre à l’écoute des personnes, être ouvert à tous, le centre social doit rester un lieu d’accueil
  • Parce que les personnes vivant seules et que les familles monoparentales sont fortement présentes dans ce quartier, nous voulons que le centre social puissent encore tisser du lien social entre les gens
  • La mixité, quelle soit : entre les générations ou économique et les publics dits fragiles nous incite à penser un centre social encore plus solidaire
  • Devant les difficultés d’accès aux nouvelles technologies, aux différents risques qu’il en découle, nous avons pensé que le centre social devait se connecter davantage vers le numérique.
  • Parce qu’il est parfois difficile pour les gens d’accéder à certains droits comme à certains devoirs et à certains services, nous souhaitons que le centre social puisse être un point multi-accès pour tous
  • Parce que nous voulons continuer à inventer d’autres méthodes, pour rencontrer d’autres publics, le centre social doit être un lieu d’expérimentation.

A l’aube de ce nouveau projet, l’association peut se féliciter de l’implication de tous.

Partenaires, administrateurs, salariés, bénévoles, habitants, usagers … ce projet a été réfléchi et écrit à plusieurs mains.

La participation des habitants, le pouvoir d’agir a pris toute sa mesure lors de ces 10 mois de travaux.

Merci à toute ces « petites mains », ces « petites idées », ces « petites contributions » qui ont abouti à ce projet, résolument tourné vers les besoins et demandes des habitants.

Ce travail de réflexion est achevé, celui de sa concrétisation commence avec son lot de certitudes, d’incertitudes, de réajustements et de satisfaction.

Gageons que la dynamique participative se développe encore pour continuer à rester –ou devenir- une seconde maison, un foyer d’initiatives, un refuge, un point d’accès, un lieu ressources ou un lieu pour se ressourcer.

consulter le projet social 2020-2023

consulter le livret d’accueil

consulter les statuts de l’association